Ban PENSA

Dès le printemps, avec la floraison des graminées, les allergies s’amplifient.

1 français sur 4 concerné par l'allergie respiratoire.

En France, 20% des enfants et 30% des adultes souffrent d’allergies aux pollens, avec des symptômes plus ou moins graves (rhinites, conjonctivites, asthme…). Face à ce constat, l’ARS Nouvelle-Aquitaine et Atmo Nouvelle-Aquitaine intensifient l’information sur les risques allergiques liés aux pollens, pour que les personnes allergiques puissent anticiper leur traitement et limiter leurs symptômes.

Liste des symptômes et types de végétaux à pollen allergisant

Consulter la carte des épisodes polliniques

Consulter toutes les informations sur les allergies aux pollens sur le site de l'ARS

Visuel Bons Gestes Allergies Pollens

Qualité de l'air intérieur : se protéger en toutes saisons

Entre maison, travail, transports et loisirs, nous passons plus de 80% de notre temps dans des lieux clos. Pourtant, l'air intérieur est parfois de bien moindre qualité. Atmo Nouvelle-Aquitaine surveille minutieusement la qualité de l'air intérieur.

Des sources de pollution variées

Monoxyde de carbone (CO), composés organiques volatils (COV), dioxyde d'azote (NO2), acariens, moisissures... tous ces polluants et d'autres encore peuvent nuire à la qualité d'un air intérieur :

  • Produits ménagers
  • Peintures
  • Meubles
  • Bougies parfumées et encens
  • Chauffage au bois
  • Produits de beauté
  • Activité humaine
  • Animaux
  • Tabac
  • ...

Les effets sur la santé

Une mauvaise qualité de l’air en intérieur peut avoir des conséquences sur la santé à court ou à long terme, en fonction de la quantité et de la durée d’exposition.

Le monoxyde de carbone (CO) est la 1ère cause de mortalité par toxicité aigüe en France (entre 100 et 400 décès par an). Il peut également causer asthénies (affaiblissement de l’organisme), vertiges, troubles sensoriels…

Les composés organiques volatils (COV) sont une grande famille regroupant différents polluants. Leurs effets sur la santé sont d’autant plus variés : favorisation ou aggravation des allergies respiratoires ou de l’asthme, provocation d’effets sensoriels (irritation des yeux, de la gorge) et pulmonaires. À long terme, certains de ces composés sont cancérigènes.

En savoir plus sur les effets sur la santé

Les bons gestes pour se protéger

Rien de plus efficace qu'une aération quotidienne, plusieurs fois par jour, matin et soir et également pendant et après les activités de nettoyage. L'idéal est d'ouvrir une dizaine de minutes. Le matin, par exemple, cela permet de diminuer le niveau de CO2 accumulé pendant la nuit. La fin de journée et la soirée ne sont pas à négliger. Cette aération facilitera l'évacuation des polluants liés à la cuisine, au ménage ou encore à la toilette.

Quelques astuces pour améliorer la qualité de l'air intérieur :

  • Ne pas fumer à l'intérieur
  • Dépoussiérer les meubles avec un chiffon humide
  • Ne pas utiliser de désodorisant, d'encens ou de parfum d'intérieur
  • Choisir des produits d'entretien labélisés
  • Opter pour des peintures et colles à moquette avec un taux de COV très faible
  • Faire vérifier régulièrement les appareils de chauffage
  • Opter pour une literie anti-acariens (rembourrage en latex, coton, laine)
  • Éviter les insecticides en bombes aérosols ou en diffuseurs électriques

Découvrir les autres bons gestes

 

Plus d'infos sur la qualité de l'air à Royan avec Atmo Nouvelle-Aquitaine

Plus d'infos sur les épisodes polliniques


 

La Ville de Royan propose aux seniors un cadre de vie exceptionnel bénéficiant d’un climat très agréable et d’un indice de sécurité très appréciable. La richesse de l’offre de services qu’ils soient sociaux, d’accompagnement ou encore culturels ou associatifs est appréciable.

Le programme PENSA est l’un des pilier qui contribue à leur bien-être. Il est un moyen efficace de rompre l’isolement.

Par ailleurs, depuis le 1er mars 2013, la Ville de Royan a intégré le réseau international des Villes-Amies des Aînés de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il a pour objectif d’aider les villes à se préparer à une tendance générale en matière de démographie : le vieillissement rapide de la population. On estime en effet que la population mondiale des personnes âgées de plus de 60 ans va doubler d’ici 2050, passant à 22%, contre 11% en 2006.