Pin It
LogoVilledeRoyan
« DEMAIN NE SERA PAS COMME HIER »

Lors de sa conférence de presse du dimanche 19 avril, le Premier Ministre Edouard Philippe, entouré du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé qu’une « lente décrue » des cas de COVID 19 se confirmait. Une stratégie de déconfinement progressif, à compter du 11 mai, est en cours d’élaboration. Il faudra, là aussi, être très rigoureux dans son application car les risques d’une possible deuxième vague, à l’automne, ne sont pas écartés.

QUELQUES CERTITUDES

Elles reposent concrètement sur les actions menées sur le terrain, pour faire face à la crise et apporter des réponses pragmatiques aux besoins qui se posent :

  • En matière de santé, notre territoire a pour le moment été faiblement impacté. Une décrue significative des cas suspects est observée à l’hôpital. Les urgences voient remonter le nombre de pathologies classiques. Le centre COVID 19 a accueilli 26 patients depuis le 17 mars, le centre de téléconsultation joue lui aussi pleinement son rôle d’amortisseur de crise.
  • Concernant le Service Scolaire, depuis le 17 mars :
    • Suite à un protocole d’accueil établi avec l’Education Nationale, 187 enfants du personnel soignant de Royan, Saint-Palais, Saint-Augustin et Saint-Sulpice ont été accueillis à l’école élémentaire et maternelle Louis Bouchet, les repas servis sont gratuits ;
    • Le Pôle Enfance- Jeunesse a pris en charge 35 enfants lors de l’accueil du mercredi ;
    • En parallèle, au service de la Poste, une distribution des devoirs vers les familles en grande difficulté a été assurée ;
    • Une plateforme téléphonique est mise en place auprès des familles des enfants scolarisés. A ce jour, 470 familles ont été contactées ;
    • La visite aux aînés a été suspendue dès le 9 mars. Une plateforme téléphonique élargie aux personnes de plus de 70 ans a été activée. Près de 10 000 appels ont été passés, certaines personnes ayant été contactées plusieurs fois.
  • En matière de sécurité, l’opiniâtreté et le travail en équipe ont fini par payer. Un jeune trublion, semant la panique et la discorde dans les commerces de proximité de la Ville a fini par être traduit devant le tribunal, suite à de nombreuses verbalisations par nos Police Nationale et Municipale et à trois lettres successives adressées par le Maire au Procureur de la République. Dix mois de prison, donc cinq ferme, et une interdiction de séjourner en Charente-Maritime pendant deux ans ont sanctionné ces agissements. Le petit commerce souffle, la Ville respire, la Justice est passée.
  • La réouverture encadrée des jardins de Ration, deux heures par jour, va redonner une bouffée d’oxygène à certains de nos concitoyens ;
  • Les droits de visite sont rétablis dans les EHPAD et les établissements accueillants des personnes handicapées, dans des conditions limitées et encadrées. C’est une vraie réponse à l’angoisse ressentie par les personnes âgées et leur famille ;
  • L’ouverture du marché Central et de celui du Parc deux jours par semaine a trouvé son point d’équilibre. La gestion de l’espace et l’organisation sanitaire sont rigoureusement mis en place, par notre Police Municipale, qui sur le front depuis le 17 mars, déploie 6 policiers pour chaque marché. Un troisième jour d’ouverture remettrait en cause cet équilibre fragile, nous n’y sommes pas favorables. Il nous faut pouvoir durer ;
  • La reprise des ventes en criée le mardi 14 avril après plus d’un mois d’arrêt. Il a fallu équiper le personnel du matériel de protection requis. Dix-sept côtiers, fileyeurs, ligneurs et chalutiers étaient au rendez-vous et ont débarqué plus de 4 tonnes de poisson. Le prix moyen s’est établi à 4,88 euros le kilo.
UN POINT SUR LES MASQUES
  • Du stock initial détenu par la Ville (suite à l’épisode H1N1), dont 8000 exemplaires ont été distribué à du personnel médical, il reste à ce jour près de 1700 masques. De quoi tenir environ un mois pour la Police Municipale et le personnel technique engagé sur le terrain. La Ville a commandé 15 000 masques à la CARA, 20 000 à une société privée. Le département devrait nous fournir 19000 masques à l’orée du déconfinement. Suite à ma requête, des petites mains s’activent dans la Ville et produisent environ 500 masques alternatifs par semaine. Au bilan, en fonction de ce que sera la réalité du déconfinement, et du retour fructueux ou pas des commandes, nous espérons pouvoir équiper chacun de nos concitoyens d’au moins deux masques. Les modes de distribution sont à l’étude. D’autres commandes suivront en tant que de besoin.
LE BROUILLARD DU COVID 19
  • La réouverture des écoles, des collèges et des lycées, partielle et différenciée selon les territoires, génère beaucoup d’inquiétude chez les enseignants, les parents et tout le monde de l’éducation. Nous participons, à notre niveau à la réflexion menée par le DASEN afin que des solutions sécurisées soient trouvées.
  • Le maintien en inactivité des hôtels, restaurants continue de susciter une véritable angoisse chez ces piliers de notre économie locale. Le manque de visibilité quant à leur réouverture n’arrange rien. Notre Député Didier QUENTIN est intervenu auprès du gouvernement. Je le rappelle, tous les loyers ont été suspendus par la Ville. Chaque cas sera examiné avec bienveillance et équité. Nous travaillons activement sur les mesures à prendre qui seront coordonnées avec celles prises par la CARA.
  • En matière de culture toutes les programmations de mai et juin ont été annulées, de nouveaux espaces devraient se rouvrir à compter de mi-juillet. Aucune décision n’est prise, pour le moment, concernant « Un Violon sur le sable ». Quand bien même la probabilité d’occurrence reste faible, il faudra impérativement faire vivre le Violon, qu’il ait lieu ou pas, et assurer sa continuité. C’est pour notre équipe une ardente priorité.
  • Le Tour de France partira fin août et passera dans notre Ville le 8 septembre. Nous l’accueillerons avec le plus grand bonheur. La 6ème édition du marathon de la Côte de Beauté est reportée aux 28 et 29 mai 2021. Un an de plus pour s’entraîner !

Protégez vous bien, afin de pouvoir pleinement profiter, d’ici quelques semaines, de ce qu’offre la vie.
Bien solidairement,

Le Maire


Jusqu'au 11 mai  2020, tout déplacement de personne hors de son domicile est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes :

  1. Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés ;
  2. Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par l’article 8 du présent décret ;
  3. Déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés ;
  4. Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants ;
  5. Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie. Vous devez impérativement notifier votre heure de sortie ;
  6. Déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire ;
  7. Déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire ;
  8. Déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende de 135 €. Nouvelle Attestation de déplacement dérogatoire, téléchargeable. Attestation à compléter à l'encre indélébile (pas au crayon ni stylo effaçable). Attestation dérogatoire numérique

velo

Pour connaitre votre zone de déplacement :

https://carte-sortie-confinement.fr/

Plus d'info sur :

CODIV 19 BAN

 

honneur soignants

Au fil de l'actu...

IMAGE COVID-19 : Info trafic SNCF
Article du mardi 19 mai 2020
Lire la suite...
IMAGE Monsieur JOUY nous a quittés
Article du lundi 18 mai 2020
Lire la suite...
IMAGE COVID-19 : Le mot du Maire
Article du lundi 18 mai 2020
Lire la suite...
IMAGE Réouverture des plages de Royan
Article du vendredi 15 mai 2020
Lire la suite...
IMAGE COVID-19 : Le mot du Maire
Article du samedi 9 mai 2020
Lire la suite...