frende
19
Mar, Fév
79 Nouveautés

Outils
Typographie
AfficheAVAP Le Mot du Maire

Ce projet représente un intérêt majeur pour notre Ville balnéaire qui possède un remarquable et original patrimoine urbain, architectural et paysager.

Un désamour à dépasser

Car, il y a eu une longue phase de désamour de l’architecture des années 50, avec ses spécificités, son aspect balnéaire, et ses influences en particulier brésilienne. Ce manque d’appropriation de cette évolution de la Ville, a entraîné la destruction d’œuvres emblématiques de la reconstruction : la poste, œuvre d’André Ursault, le casino Ferret, le portique. Par ailleurs, l’évolution du Front de mer a bouché les liaisons entre le centre-ville et la plage. Le palais des Congrès a vu sa façade profondément altérée par l’ajout d’une paroi uniforme en verre.

En réaction, ces destructions ou modifications ont entraîné une prise de conscience qui a conduit à la protection de l’église Notre-Dame, classée monument historique en 1988.

Dans la foulée, la municipalité prit conscience de l’importance de sauvegarder et de protéger l’architecture des années 50 et plus largement l’ensemble de son patrimoine. Cela a conduit à l’élaboration en 1996 d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP).

Il faudra attendre les années 2000 pour que d’autres édifices majeurs de la reconstruction soient également protégés : en 2002, le marché classé, le temps protestant, la maison Hélianthe, la villa Ombre Blanche, en 2004 l’immeuble Taunay, en 2011, le palais des Congrès.

En 2010, la Ville candidate pour l’obtention du label Ville d’Art et d’Histoire, qu’elle obtient en 2011, et qui concrétise une volonté politique de sensibilisation et de mise en valeur de son patrimoine.

Depuis 7 ans de nombreuses actions ont été engagées dans ce sens : expositions, publications visites guidées, conférences, ateliers pour les enfants. On entend moins, « La Ville était plus belle avant ». Cela est facilité par l’arrivée de nouveaux arrivants, qui s’installent à Royan notamment pour son architecture et son urbanisme ouvert vers la mer.
C’est dans cet esprit qu’a été lancé en 2013, ce travail sur l’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine devenue Site Patrimonial Remarquable (SPR) depuis 2016.

Se réconcilier avec le passé et Imaginer la Ville de demain

Se réconcilier avec la Ville, c’est aussi valoriser son identité originelle. La restauration du Palais des Congrès, dans son jus des années 50, tout en utilisant les dernières technologies, qui va commencer début 2019, va dans ce sens. Mon équipe vient, par ailleurs, de lancer les études de redynamisation du Front de mer dans le cadre d’un projet global « Royan 2030 ».

Dans cet esprit, le travail mené donne une vision globale de la Ville, de son patrimoine, de ses atouts, sans opposer l’architecture d’avant-guerre de celle des années 50.

Ne pas opposer, souligner les complémentarités du passé et imaginer la Ville du futur.

Dossier soumit à Enquête Publique :
Dossier consultable (format PDF) ci-dessous et à la disposition du public à l'Hôtel Ville au 80, avenue de Pontaillac
Registre d'enquête publique à la disposition du public