Ban AToutAge

Le CCAS propose une mise en relation entre Royannais(es) désireux d’accueillir d’autres personnes en colocation dans leurs logements privés. Les offres et les demandes sont recensées par le CCAS.


 

Ce service est proposé aux personnes déjà bénéficiaires d’un service à domicile proposé par le SAAD (aide à domicile) et/ou la livraison de plateaux repas par le CCAS.

Ces tâches occasionnelles ne doivent pas nécessiter une qualification professionnelle. L’intervention doit être de courte durée (moins de 2 heures) et ne pas relever du secteur marchand ou associatif (liste non exhaustive) :

  • Installation d'une poignée de porte
  • Changement d'un joint de robinet
  • Remplacement d'une ampoule
  • Revissage d'une prise électrique
  • Fixation d'un élément au mur
  • Changement d'un abattant de WC
  • Installation de barres d'appui
  • Détartrage de robinetterie
  • Montage de meubles en kit
  • Barre d'appui intérieure

S’inscrire au chômage, faire valoir ses droits à la retraite, déclarer ses revenus : l’utilisation d’Internet est devenue incontournable.

Pour les oubliés du numérique et ceux qui peinent encore à se servir de leur ordinateur et à naviguer sur Internet, l’Espace Emploi Formation propose un accompagnement aux pratiques numériques.


 

Pour éviter un maintien à domicile contraint par des raisons financières, l’ASH peut être attribuée aux personnes âgées hébergées en établissement ou en accueil familial. Pour que l’ASH soit accordée, il convient que l’établissement dispose de places habilitées à recevoir des bénéficiaires de l’aide sociale. Le Conseil Départemental paie la différence entre le montant de la facture des frais d’hébergement et la contribution de la personne, voire de ses obligés alimentaires. Le cumul de l’APA en établissement et de l’aide sociale à l’hébergement est autorisé.


 

Le CCAS peut faciliter les déplacements des Royannais(es) à partir de 60 ans en délivrant des tickets de transport (sous conditions).

Ces trajets sont assurés par les Taxis Royannais sur la commune de Royan, avec une extension au Centre Hospitalier de Vaux-sur-Mer et à la polyclinique de Saint-Georges-de-Didonne.