Depuis le 1er janvier 2017, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit l'usage des produits phytosanitaires. Il convient maintenant de trouver des solutions alternatives pour désherber, sans produits chimiques.

L’herbe ne doit plus être considérée comme néfeaste, elle fait, desormais, partie de l'environnement urbain. Notre perception à cet égard doit évoluer ainsi que notre attutude face à cette nouvelle gestion.

C'est pourquoi, chaque habitant et professionnel est acteur dans la réolution de cette problèmatique en prenant en charge l'entretien de son trottoir (au droit de sa propriété) :

  • Arracher ou faucher les mauvaises herbes, enlever les feuilles, brindilles et autres dechets
  • Entretenir ses haies afin d’éviter tout débordement de végétation sur la voie publique
  • Passer un coup de balai (la neige et de casser la glace en hiver) sur le trottoir et le caniveau
  • Contrôler l'état de propreté des gargouilles placées sous les trottoirs pour l’écoulement des eaux pluviales
  • Ne pas laisser ses ordures ménagères dans la rue en dehors des horaires autorisés

L'entretien doit être réalisé par tous moyens, à l’exception de l’usage de produits phytosanitaires.

Le ramassage doivent d’être enlevés dans les mêmes conditions que les ordures ménagères et les déchets verts (emmener en déchèterie ou les composter)

Arrêté municipal 18-2549 prescrivant l'entretien des trottoirs et l'élagage des plantations le long des voies publiques

Le non-respect des obligations et l’infraction aux règlements municipaux peuvent être sanctionnés.

Retrouvez les bonnes pratiques et les gestes citoyens en lisant le guide de désherbage des trottoirs ci-dessous.