Ecoutez

Couvrir le sol de 5 à 7 cm de paillis protège la terre des rayons du soleil et réduit fortement sa température de 7 à 10°c ainsi elle reste humide plus longtemps. Cela permet jusqu'à 40 % d'eau, évite la prolifération de mauvaises herbes, offre un apport organique d’azote et de potassium et se fait refuge pour les insectes utiles. 

Les matériaux économiques (de récupération) : broyat de taille, tonte de gazon, feuilles mortes, compost "maison", sable et gravillon non employé lors de travaux…

Solution plus esthétique, forcément moins économique.

  • Paillis organique: écorces de pin, paille, paillette de lin, déchets de cacao, chanvre
  • Paillis minéraux : pouzzolane, billes d'argiles, ardoises et poteries concassées

Des solutions plus élaborées permettent également de réduire considérablement la consommation d’eau telles que :

  • L’arrosage par goutte-à-goutte

Simple à installer et programmable, il apporte la quantité d’eau nécessaire aux végétauxIl se présente sous différentes déclinaisons : les asperseurs, les brumisateurs, les goutteurs ou encore les irrigateurs. Il existe des kits prêts à installer que vous pouvez trouver dans des magasins spécialisés. 

  • Les mycorhizes naturelles

Entrent en symbiose avec les plantes et augmentent le système racinaire (jusqu'à 20 fois). Les végétaux captent plus d'éléments nutritifs et d'eau, pour une meilleure résistance à la sècheresse et autres agressions.

  • La méthode de grand-mère

Utiliser une bouteille en plastique enterrée garantit un bon arrosage économique par cet apport constant et régulé d’eau.