Gros plan sur un doigt qui appuie sur un interrupteur

Gestion énergétique : Extinction de l’éclairage public – Phase 2

Depuis 2014, Royan a initié ses premières coupures nocturnes avec la désactivation, progressive, de 1 réverbère sur 2 sur certains secteurs et selon les saisons : les secteurs « semi-permanents ».

Points « semi-permanents » (allumage à la tombée de la nuit, extinction 1 mât sur 2 ou sur 3 selon la zone)

  • octobre à mars : Extinction à 23h et ré-allumage à 7h
  • mars à juin : Extinction à 00h et ré-allumage à 7h
  • juillet à août : Extinction à 1h de, sauf centre-ville à 1h30, et ré-allumage à 7h
  • mi-septembre à octobre : Extinction à 00h et ré-allumage à 7h

Dès le 1er septembre 2022, une nouvelle phase viendra compléter le dispositif, à titre expérimental, avec l’extinction de l’éclairage la nuit entre 1 h et 5 h du matin dans 3 secteurs tests, Maine Geoffroy, Pigeonnier et Prémoine, et bien entendu par le maintien du semi-permanent en dehors de cette période.

Ce type d’action répond aux enjeux des 3 thématiques suivantes :

Énergétique

Baisse de la consommation électrique et donc de la facture payée par la Ville, c’est-à-dire par les Royannaises et Royannais.

Environnementale

La pollution lumineuse est source de nuisance pour la biodiversité nocturne.

Rappelons que la Ville, depuis 2020, a diligenté trois campagnes de contrôle de l’éclairage des enseignes et devantures des magasins.

Sécuritaire

L’éclairage public permet d’anticiper les dangers routiers, mais paradoxalement il incite à l’augmentation des vitesses et réduit la vigilance des conducteurs. Contrairement à une idée reçue, l’extinction de l’éclairage n’est pas source d’augmentation des vols et de la délinquance.

En fonction des résultats de cette expérimentation, la Ville examinera la possibilité d’étendre cette extinction totale à l’ensemble de la Ville sauf sur les artères principales.

À savoir

  • Un programme pluriannuel permet le remplacement des vieilles lampes par des LED à hauteur de 200 000 €/an soit entre 250 à 500 équipements, sachant qu’aujourd’hui plus de 1/3 du parc est déjà équipé de cette technologie.
  • Avec ses 95 armoires et ses 6 000 points lumineux, la dépense d’éclairage public pour la Ville représente 35% de la facture d’électricité.
  • 79% des Français se déclarent favorables à la réduction de la durée d’éclairement en milieu de nuit (source opinionway 2018).

Secteurs concernés par l'extinction de l'éclairage public à titre expérimental et les secteurs soumis à l'extinction "semi-permanente"

secteurs "semi-permanents" - secteurs "extinctions"


Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6389fad9ab51bMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.