Ban Sports Loisirs

Pionnière, au tout début du 20ème siècle, des activités sur sable, ROYAN renoue avec sa vocation, avant-gardiste en la matière, en se dotant d’un "sablodrome", véritable aire d’expression des pratiques sportives de plage.

Cet espace, d’une superficie d’environ un hectare, situé le long de la Promenade Oubangui-Chari, permet la pratique de nombre de sports dits de plage, à la fois pour effectuer des entraînements, des sorties scolaires dans le cadre des activités EPS (Éducation Physique et Sportive) pour ce qui concerne ces disciplines proprement dites, ou encore, tout simplement, en libre accès pour le plus grand nombre.

Cette démarche s’inscrit dans la lignée des actions menées par Royan dans le cadre du label "Ville active & sportive".

Depuis 2019, les ganivelles (clôtures traditionnelles en bois de noisetier) qui permettent de retenir le sable en hiver ont également permis de matérialiser ce site à l’année (hormis pour la période du "Violon sur le Sable").

Dans la continuité de l’engouement des années "glisse et fun", l’esprit plage gagne le sport. Les pratiques se colorent, deviennent ludiques et festives et se déclinent à loisir sous des vocables aux consonances évocatrices : "beach-volley", "sand ball", "beach soccer", "beach rugby", "beach tennis".

La plage devient le nouvel espace d’une convivialité sportive, l’activité physique se conjugue avec le plaisir. Ces pratiques s’adressent à tous et à chacun, dans le respect des différences mais surtout dans l’unité d’une volonté : se réapproprier la plage.

La totalité de ces sports permet, hors compétition, la pratique familiale, la mixité des âges et des niveaux, puisque par principe la recherche du jeu prime sur celle de la performance.

D’autres atouts en termes d’attractivité devraient conforter la popularité grandissante de ces pratiques en particulier l’accessibilité totale puisque le matériel sportif est des plus réduits, la simplicité de règle, mais également le caractère spectaculaire des compétitions, aspect largement relayé par de nombreux médias.