Ban Urbanisme

Le Palais des Congrès est l’un des édifices emblématiques de la Ville de Royan, le premier que l’on découvre en arrivant par la mer. Il s’inscrit également comme une tête de pont de ce mouvement architectural de l’époque dite « moderne », celle des années 50, qui caractérise si bien le Royan de la Reconstruction. Posé face à la mer, il domine la conche de Foncillon, telle une vigie.

Sa rénovation, rendue nécessaire, se veut être dans le droit fil de l’esprit qui a présidé à sa construction, sous l’égide de l’architecte Claude FERRET. Pour preuve, c’est son propre fils, l’architecte Pierre FERRET qui en sera le maître d’œuvre. Il s’agit d’un projet ambitieux qui a reçu le soutien tant du Département de la Charente-Maritime que de la Région Nouvelle-Aquitaine, ainsi que de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), référence en la matière.

Le choix qui a été fait, suite au concours de maitrise d’œuvre pour la requalification du Palais des Congrès de Royan, de revenir à la conception d’origine pour lui rendre son esthétique de la première heure, a fait l’unanimité. Nous savions que nous engager dans cet objectif serait un défi complexe, et le déroulement de l’opération nous le confirme.

Les acteurs de ce projet travaillent pour corriger les défauts du bâtiment d’origine et en améliorer le confort afin de l’adapter aux exigences d’aujourd’hui, tels que l’accessibilité, les règlements incendies…. Tous les détails sont proposés, après étude minutieuse, à l’approbation de la Direction Régionale des Affaires Culturelles qui valide et subventionne les travaux. Les principales difficultés étant de dimensionner les éléments de structures, de ventilation, d’électricité… aux normes actuelles qui ont évolué au fil des années d’expériences et d’avancées technologiques, sans aucune altération de l’esthétisme puriste des lignes voulu par Claude FERRET (tout doit rester invisible).

Pour restaurer la façade sud, si emblématique de cet édifice, donnant sur l’estuaire, les panneaux PROUVÉ ont soigneusement été déposés après désamiantage, transportés en atelier (Entreprise Métalnéo de Rochefort) puis ouverts et reconditionnés, notamment en leur intégrant un isolant et des joints performants. La structure, quant à elle, a été complétement fabriquée en se rapprochant au plus près des dimensions d’origine.

Vous pourrez vous en rendre compte, aux beaux jours, avec la dépose de la façade actuelle (dite façade de verre), écran protecteur depuis 1986, dont la fonction touche à sa fin pour le plus grand bonheur de ces nombreux détracteurs l’accusant avec raison d’avoir défiguré le Palais des Congrès.

La façade nord a retrouvé une partie de son lustre d’antan (la finition de celle-ci étant planifiée pour fin mars 2021) tout en restaurant certains des éléments du patrimoine comme les tôles d’aluminium d’origine, bien que n’ayant pas subi de transformation notable, hormis « le cube » qui lui aussi avait fondamentalement bouleversé l’équilibre architectural de l’œuvre d’origine de Claude FERRET lors de sa construction en tant que premier élément d’un projet trop ambitieux qui ne se concrétisa pas. Depuis  sa déconstruction en décembre 2019 (le choix est désormais validé de ne pas construire de nouveaux éléments en lieu et place), la façade est visible dans son ensemble et il faut admettre que la vision entre parc et estuaire voulue par le concepteur a retrouvé tout son sens.

Dans le cadre de son référencement « Ville d’Art et d’Histoire » la Ville de Royan installera alors son Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (C.I.A.P) au niveau rez de mer du bâtiment qui deviendra, se faisant, une parfaite synergie contenu/contenant.

Maître d’œuvre-Architecte : Atelier d’architecture Pierre FERRET

La fin de l’année 2021 verra l’achèvement du chantier, début 2022, le bâtiment retrouvera toute sa polyvalence en matière d’activités, ainsi que sa fonction de « vitrine » de l’entrée de Royan par la voie maritime invitant à la visite de la ville.

Le coût d’opération de 7.407.000,00 € HT est financé par :
l’État (DRAC) à hauteur de 901.524,00 €,
la Région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 100.000,00 €,
le Département de la Charente-Maritime à hauteur de 761.998,00 € HT
en autofinancement de la ville de Royan pour 5.643.478,00 € HT.


Timelapse de l'intérieur du Palais des Congrès pendant les travaux

Timelapse du montage des vitres du Palais des Congrès

Timelapse de l'installation des escaliers du Palais des Congrès

Timelapse de la destruction du Cube du Palais des Congrès